Petites astuces sur Thunderbird

Depuis déjà quelques versions, Thunderbird possède deux fonctionnalités très intéressantes concernant les pièces jointes. La première consiste à nous rappeler qu’il ne faut pas oublier la pièce jointe, lorsque le logiciel trouve un mot qu’il pense être lié à l’envoi d’une pièce jointe. La deuxième, plus récente, consiste à proposer un service alternatif d’envoi pour les pièces jointes très volumineuses. En effet, lorsqu’on envoie un courrier physique, on se rend bien compte qu’il faut adapter le colis ou la lettre à l’objet envoyé. Il en va de même lors de l’envoi d’un courrier électronique. Comme je l’avais lu quelque part dans un article sur le sujet, envoyer un pièce jointe de 10 Mo avec un mail, c’est un peu comme envoyer un objet de 10 kg attaché à une carte postale.

La première fonctionnalité mentionnée fonctionne toute seule, mais parfois pas comme on voudrait, un peu comme dans tout logiciel, parfois la configuration par défaut ne nous convient pas. Voyons voir un peu comment la configurer donc. En ouvrant le menu de Thunderbird, puis en cliquant sur Préférences, et en allant dans l’onglet Rédaction, on se retrouve avec une fenêtre proposant parmi plusieurs options, la vérification des pièces jointes manquantes. Celle-ci est cochée par défaut.

Image

Les préférences concernant la rédaction des messages

Mais à quels mots réagit Thunderbird ? Pour cela il faut cliquer sur Mots-Clés, et on se retrouve avec la liste de tous les mots qui vont faire que Thunderbird va vous rappeler que vous voulez envoyer une pièce-jointe. Sans surprise, on trouve joint, jointe, pièce-jointe, mais aussi CV, etc, parmi ces mots-clés.

capture d'écran3

Liste des mots-clés auxquels réagit Thunderbird pour vous rappeler l’envoi de pièces jointes

Mais que se passe-t-il lorsque comme moi on emploie rarement ces mots là, mais qu’on dit tout simplement « je t’envoie » ceci ou cela ? Pas de panique ! Il suffit de cliquer sur Ajouter pour ajouter des mots à notre liste. Comme vous le voyez, on peut aussi en modifier ou en supprimer.

Tout cela est bel et bon, mais que se passe-t-il lorsque nos pièces jointes sont trop volumineuses ? En oubliant l’image de la carte postale que je vous ai donné tout à l’heure, il ne faut tout de même pas oublier que, quelque soit votre fournisseur de mails, il y a toujours une limite à la taille des pièces jointes que l’on est autorisé à envoyer. Et, pour une raison ou pour une autre, on peut vouloir envoyer des fichiers plus volumineux. Toujours dans les préférences, il faut aller cette fois-ci dans l’onglet Pièces-Jointes, puis dans l’onglet Sortant.

capture d'écran4

Les préférences concernant les pièces-jointes sortantes

On voit que, tel que Thunderbird est configuré, il nous offrira de « partager » des fichiers plus gros que 2 Mo. Pour cela, il faut configurer un compte de stockage en ligne, pour l’instant, trois sont paramétrés pour fonctionner avec Thunderbird : UbuntuOne, YouSendIt et Box. Je ne connais pas ces deux derniers, mais je possède un compte UbuntuOne. On clique donc sur Ajouter, on choisit le service que l’on veut utiliser (on nous propose même de créer un compte si on n’en possède pas avec l’un de ces trois services), et on renseigne son nom d’utilisateur et son mot de passe, pour que Thunderbird aie accès à ce compte.

capture d'écran5

On choisit le service à utiliser

Finalement, une fois le service configuré, on peut voir depuis Thunderbird l’espace de stockage restant sur celui-ci

Il me reste 5 Go sur mon compte UbuntuOne

Il me reste 5 Go sur mon compte UbuntuOne

Voilà, vous pouvez maintenant envoyer vos pièces jointes en toute tranquillité !

Note : Après la première publication de cet article il apparaît qu’il existe des modules complémentaires qui fournissent l’intégration d’autres services, comme le très connu Dropbox, ou encore d’autres que je ne connaissais pas : hubiC, FileSwap ou encore Okeanos.

Publicités

2 réflexions sur “Petites astuces sur Thunderbird

  1. Très bien ce petit billet explicatif ! 🙂
    Par contre, si j’utilise Thunderbird/Icedove (ou même Claws-Mail), c’est parce qu’ils sont libres. Donc les choix proposés pour le stockage des pièces-jointes chez ces tiers, je n’en tiens pas compte et j’utilise le service ownCloud d’OpenMailBox.org à la place (question de cohérence) ! 😉

    • Effectivement je comprends très bien le choix du libre, c’est vrai que paradoxalement depuis que je suis sous Linux je ne m’en soucie plus autant, pas comme sous Windows ou il fallait spécifiquement chercher les logiciels libres si on voulait les utiliser, etc. Je ne connaissais pas cette option personnellement. Toutefois après une recherche rapide, je n’ai pas trouvé de module complémentaire permettant d’intégrer ownCloud à Thunderbird.. où peut-on le trouver, si toutefois il existe ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s